Dream Machine

2014© photographies : Dylan Perrenoud.Collaboration avec Charles de Oliveira.Ce container a été exposé au festival Les Urbaines à Lausanne et à Paléo Festival à Nyon.

Inspirée de l’atmosphère des livres de Cronenberg à l’époque de Crash!, cet espace, construit dans un container, est dédié à la fonction «dormir». Il est composé  de quatre sièges permettant au dormeur d’atteindre les quatre stades de sommeil qui interviennent durant le repos. Le coeur de la machine, un moteur, envoie des effluves différentes à chaque siège. Telle une berceuse quelque peu inquiétante, Dream machine est une ode à la mécanique et à ses aspects paradoxaux : la toxicité de la machine comme source d’inspiration pour créer un lieu de repos confortable.Cet espace fait partie d’un ensemble de pièces servant d’habitat à une communauté utopique, qui y a vécu en autarcie 3 jours et 3 nuits durant l’été 2012.