Nuclear Normal

2015© photographies : Dylan Perrenoud.

Ce projet est une expérimentation : il s’intéresse aux comportements considérés comme hors-normes qui se développent au sein de l’espace domestique et qui l’influencent. Tocs, manies, phobies ou encore fétichismes se développent en réaction à un traumatisme et, s’ils sont exacerbés au sein de l’espace intime, ils peuvent perturber le fonctionnement de l’habitat ainsi que des objets qui s’y trouvent.

Nuclear Normal traite d’un traumatisme vécu par les habitants d’un quartier d’habitation au sein duquel le gouvernement a récemment implanté une centrale nucléaire. Deux scénarios de comportements étranges sont travaillés dans l’espace sous forme de maquettes, de films et d’objets qui permettent de construire une nouvelle réalité, de questionner le développement de l’espace domestique, de créer de nouvelles situations, de nouveaux scénarios d’habitat et d’objets.

Ainsi ces comportements considérés comme hors-norme pourraient devenir, dans notre contexte actuel lié au nucléaire, une normalité quotidienne.